Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 20 novembre 2018 à 21h

France profonde
La Grosse Situation

théâtre

  • Carbonne
    Mardi 20 novembre à 21h00
  • Mercredi 21 novembre à 21h00

    centre culturel du Bois de Castres
  • Saint Médard
    Jeudi 22 novembre à 21h00
  • Vendredi 23 novembre à 21h00

    salle des fêtes

    entrée 12€ et 5€ / tous publics à partir de 12 ans / durée : 1h30

France profonde - La Grosse Situation | © La Grosse Situation

Cette fois-ci, La Grosse Situation vous a préparé un autre genre de Voyage Extra-Ordinaire (spectacle accueilli en novembre 2015). Destination la France Profonde où la question du lien à la terre est centrale. Une terre habitée, cultivée, possédée, abandonnée parfois, héritée et transmise aussi…
L'équipe de La Grosse Situation, fidèle exploratrice du réel, a mené une enquête au long cours (deux ans !) sur le milieu rural en France. De la Creuse à la Bretagne, du salon de l'agriculture de Paris à la ZAD de Notre Dame des Landes, dans les vignobles du Bordelais ou dans des lycées agricoles, et jusqu'aux maraîchages des Hauts de l'île de La Réunion… sur ces terres proches ou lointaines, les comédiens-enquêteurs ont recueilli la parole d'agriculteurs, d'habitants, d'élèves, de militants… pour leur donner de la voix.
Et France profonde nous fait entendre toute la complexité du sujet, les conceptions opposées, entre néo-ruraux et « cadre familial », entre agriculture biologique et conventionnelle, parcelles transmises et zones à défendre, pression foncière et urgence écologique… Les comédiens endossent tour à tour le rôle d'élèves, d'agriculteurs, de zadistes, d'animateur de foire, de proviseur… sans s'oublier eux-mêmes et leur héritage familial.

spectacle accueilli avec l'aide de l'OARA - Office artistique de la Région Nouvelle Aquitaine
en partenariat avec l'ONDA - Office national de diffusion artistique

La Grosse Situation

"La Grosse Situation est un collectif qui cherche à embarquer.
Tout part souvent d'une question, se prolonge en mises en situations ou en immersions, et s'invente à plusieurs. Nos tentatives de réponses peuvent prendre la forme d'un spectacle, d'une performance, d'un livre, d'une itinérance...
Nous venons du théâtre, du récit et des arts plastiques. Dès la création du premier spectacle (2008), nous avons choisi de nous approprier tous les langages du spectacle vivant à savoir l'écriture du texte, la dramaturgie, le jeu, la scénographie, la mise en scène…, afin de faire émerger quelque-chose qui nous ressemble.
Nous valorisons les détours et les chemins de traverse. Les processus de fabrication sont souvent très longs. Nous faisons ressortir petit à petit toutes les strates « des gens rencontrés et des choses vécues » et nous les passons à la moulinette de « ce que nous voulons raconter ». Puis nous trouvons la situation qui va nous permettre de donner rendez-vous aux spectateur·rices.
"On croit faire un voyage mais bientôt c'est le voyage qui nous fait ou nous défait" (Nicolas Bouvier). C'est souvent de cette manière que nous "faisons" nos spectacles."

> www.lagrossesituation.fr

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir