thème : Festoyer
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 4 mai 2018 à 21h

Grillade et concert a prix libre !!

LES KIM JONGS

Leur « musique » relève d'un punk rock hargneux & rêche, néanmoins mélodique, pas avare d'accélérations & de décibels superflus. C'est net & sans fioritures. Sans finesse non plus, du coup.

Leurs paroles sont tour à tour bêtement revendicatrices (le monde du travail, la vengeance personnelle contre le management macronien, le capital comme source de tous les maux, l'émancipation des masses laborieuses, tout ça) & saugrenues voire absconses (une amante extraterrestre, une épouse radioactive). Messieurs Martel & Rougé n'hésitent en outre pas à recycler leurs vieilles rengaines datant d'un quart de siècle, c'est dire le niveau d'innovation & d'implication des gars.

Jamais imités, & dès lors jamais égalés, les Kim Jongs ne déçoivent pas puisque personne n'attend rien de leur part. & réciproquement.

Extraits sur Soundcloud :
https://soundcloud.com/kim-jongs

FIN DE MOIS DIFFICILE

Avec Fin de mois difficile pas de doute possible on parle de rock, comment pourrait-il en être autrement depuis que les fin de mois s'annoncent dès le premier .Certes il aurait été de bon ton de proposer un musique dans la veine libérale du moment, matinée de pop ou d'électro, ces genres de sons qui amusent les fils de familles aisées lorsqu'ils évoquent leur été à Ibiza ou à Sainte Maxime. Si cela avait été le cas le groupe se serait appelé, fin de soldes difficile ou fin d'argent de poche car papa n'accepte pas mon troisième échec au BAC ;
Seulement voilà LE ROCK, depuis qu'il est rock ne s'embarrasse pas de fioritures, il s'agit là d'un trio aussi efficace et urgent que d'envoyer son banquier sur les roses lorsqu'il vous conseille de faire des économies sur le whisky.
Les paroles sont en français, elles décrivent un quotidien austère fait de frustration et de colère. Le groupe renoue avec la tradition des groupes de pub rock des années 70 qui donneront naissance au mouvement punk et au rock social.
Les concerts sont à l'image de cette construction musicale, sans artifices ni décors, un condensé d'énergie et de sincérité, Voilà pourquoi ces trois musiciens ont choisi de se nourrir aux décibels, car on ne sert de la soupe qu'à ceux qui n'ont pas faim.
Un véritable appel d'air pour les abonnés à la galère, pour les autres ,qu'ils aillent se faire voir chez Cetelem.

Source : https://www.facebook.com/events/1891702483982…

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir