thème : Apprendre
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 12 mars 2017 à 11h

SÉANCE DEVOIR DE MÉMOIRE

Sur les traces d'Abel et Marcel

Réalisé par Jean-Luc Tovar

Ce film relate le voyage qu'un groupe d'agents EDF-GDF a fait au printemps 2014 à Buchenwald-Dora. Un voyage qui était l'aboutissement de 25 ans de devoir de mémoire que les agents EDF-GDF réalisent chaque vendredi du dernier week-end d'avril en hommage à Abel Sarramiac, comptable à la compagnie du gaz d'Auch. Résistant depuis le début de la guerre, responsable de «Libération Sud du Gers», il a créé une filière pour sauver des Juifs. Le 6 septembre 1943, suite à une dénonciation, il est arrêté chez lui, rue Embaquès à Auch, par la milice et la Gestapo. Amené au siège auscitain de la Gestapo, torturé, puis envoyé à la prison Saint-Michel, il est déporté en Allemagne, à Buchenwald, en janvier 1944, matricule 44100. Ce même mois, il est envoyé au camp de Mittelbau-Dora dans le terrible tunnel de la mort, où il meurt le 26 mars 1944, à 58 ans. Sa mémoire est honorée grâce à Marcel Dartigues qui a été déporté à Buchenwald en décembre 1943 et revenu de déportation en juin 1945.

Il était le président gersois de la FNDIRP. Pour le 25e anniversaire de la libération des camps, Marcel Dartigues a fait une démarche auprès de la direction générale d'EDF-GDF afin qu'une plaque commémorative soit posée dans les locaux de la subdivision d'Auch-Sud, plaque posée à l'automne 1970.

Le bâtiment d'Auch-Sud détruit en 1989 est remplacé par l'immeuble actuel de l'avenue de la Marne et la plaque a failli partir avec les gravats. Récupérée par les agents, la plaque retrouvait la place qui lui est due en novembre 1993. En 2009, suite à une demande auprès de la mairie de voir cette plaque dans le domaine public inaliénable, elle fut déplacée sur le lavoir municipal, face à la maison où Abel Sarramiac fut arrêté. Ces démarches ont été réalisées en lien avec les familles et Marcel Dartigues, décédé en 2013.

>>> Tarif : 6€

Projection suivie d'une discussion avec le réalisateur

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir