Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 14 décembre 2019 à 20h30

PYRÉNÉISTES

Un documentaire pour appréhender l'esprit des Pyrénées. Projection en présence du réalisateur Jean-Michel Jorda.

C'est en 1898 qu'Henri Béraldi parle de « Pyrénéisme ». Une approche intellectuelle de la montagne, parlant de sensibilité à travers les prouesses sportives. Au fil du temps, montagnards et écrivains ont créé la philosophie Pyrénéenne. Le pyrénéiste ne se contente pas d'escalader, il ressent, il raconte, il écrit. Nous vous proposons de parcourir la philosophie, les légendes et histoires de montagnes du massif des Pyrénées. Parcours inédits de sommets en vallées pour appréhender l'esprit des Pyrénées. Pyrénéistes croise les histoires de montagnes d'hier et d'aujourd'hui. Rencontres avec les historiens, les guides d'aujourd'hui ou d'hier, les écrivains dans les lieux qui font l'histoire des Pyrénées. Marketing de la première heure ou réelle identité territoriale ?

Jean-Michel et Maxime Jorda ont réalisé l'hiver dernier un film documentaire qui se déroule dans le massif des Pyrénées. Maxime est étudiant en Licence STAPS à Font-Romeu et réalise la websérie La Bicyclette. Il ride sa vie dans un style bien à lui. Jean-Michel, son père, Réal'Venturier tourne depuis 20 ans des documentaires dans les montagnes du Monde.


Jean-Michel Jorda parcourt les chemins du monde depuis de nombreuses années sur des itinéraires difficiles d'accès pour aller à la rencontre des peuples. Il part à l'aventure se laissant porter par les rencontres. C'est ainsi qu'il a parcouru l'Himalaya Népalais, ralliant les contreforts du Kanchenjunga au Mont Kaïlash au Tibet ou gravissant l'Everest pour tourner son dernier documentaire Everest Green. En racontant les Pyrénéistes, il aimerait porter l'image d'un massif qui a toujours été au cœur des échanges entre les peuples.

C'est quoi le Pyrénéisme ?

Venus en cure, « prendre les eaux » à Barèges ou Bagnères, Chateaubriand, Vigny, Musset et bien d'autres découvrent dans ces montagnes « sauvages », chargées de traditions, de drames et d'histoire, de quoi alimenter leur lyrisme exalté.

Ces artistes pratiquent le pyrénéisme, une expérience créatrice qui se vit en grimpant. L'expression pyrénéisme apparaît pour la première fois au tournant au XIXe siècle, sous la plume du premier historien du mouvement, Henri Beraldi. (100 ans aux Pyrénées) Il met en cohérence des aventures qui jusque-là ''avaient pu paraître individuelles''.

Jean-Michel - C'est une approche intellectuelle de la montagne, parlant de sensibilité à travers les prouesses sportives. Le premier pyrénéiste se nomme Ramond de Carbonnières géologue et botaniste, sportif de bon niveau, découvreur d'itinéraires (première répertoriée au Mont Perdu) et écrivain. Il arpente les sommets pyrénéens et en fait l'inventaire, inventant un nouveau courant à mi chemin entre l'artistique et le sportif.

Maxime - car le pyrénéiste ne se contente pas d'escalader, il ressent, il raconte, il écrit. Il ascensionne ! Ce sont les Peintres de la montagne ! S'il écrit sans monter, le pyrénéiste ne peut rien. S'il monte sans écrire, il ne laisse rien. Si, montant, il relate sec, il ne laisse rien qu'un document pareil tant d'autres… Si - chose rare - il monte, écrit et sent, il devient le peintre de la montagne. (H.Béraldi)

Source : message reçu le 19 novembre 23h