Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 28 septembre 2019 à 10h30

Marche des visibilités migrantes / Pascal Lièvre

10h30 : Départ de l'Abri, espace d'accueil de l'Association Alter Ego

12h30 : Repas partagé au Musée de l'Aurignacien

Avec l'association Alter'Ego et le Musée de l'Aurignacien.

Durant cette marche l'artiste Pascal Lièvre portera les mots de demandeurs d'asile, ceux que l'on entend jamais, et présentera le drapeau de l'exil, créé pour celles et ceux qui ont quitté leur pays, qui sera ensuite accroché sur la façade de la Mairie. Cette marche sera suivi d'un buffet au musée de l'Aurignacien.

Départ de "L'Abri", espace d'accueil, donnerie et café solidaire de l'association Alter Ego, rue Saint-Michel Aurignac.

L'œuvre de Pascal Lièvre (1963, France) est une succession de gestes qui se réapproprient images, textes et symboles dans des supports variés tels que peinture, dessin, vidéo ou performance. Déplaçant les genres et renversant les critères, ses œuvres associent culture populaire, engagement philosophique et questionnement politique.

Pascal Lièvre a travaillé pendant plusieurs mois pour ce projet avec les résidents du P.R.A.D.H.A. d'Aurignac en collaboration avec l'association Alter Ego et le musée de l'Aurignacien. Il restitue le fruit de ce travail au travers d'une marche en forme de manifeste dont le parcours mène du centre d'Aurignac au musée. Un moment convivial, d'échanges et de partages autour d'un repas, clôturera cette rencontre.


Vendredi 27 septembre 2019 à 19h au Musée de l'Aurignacien
"La Retirada en Comminges : histoires d'exils"
Conférence-débat animée par l'association Memoria y Exilio de Saint-Gaudens (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Dans le cadre de RETIRADA 2019 / Je suis né étranger, programme de la région Occitanie.

Musée de l'Aurignacien | Avenue de Bénabarre, 31420 Aurignac
www.musee-aurignacien.com | 05 61 90 90 72

Source : https://www.facebook.com/events/3838619492039

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir