thème : Se cultiver
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 14 juillet 2019 à 10h

Festival de théâtre | AVV - A Vous de Voir ✜ le festival ✜ les 10 ans

Réservations recommandées

au 09 66 80 71 08 / 06 18 03 40 80

contacext@avv-arbas.exorg

Plein tarif 12 €

Tarif réduit (adhérents AVV* et Le Petit déj' de l'Oncle Paul) 8€

Tarif très réduit (jeune -18 ans, demandeur d'emploi, RSA) 5 €


10h00 : Le Petit déj' de l'Oncle Paul - NTB - Nouveau Théâtre de Barat

Petit déjeuner et cinéma

10h30 : Cabaret / Bob Fosse - 1972.

Sally Bowles (Liza Minnelli), une chanteuse américaine dans le Berlin des années 30, travaille chaque soir au Kit Kat Club et traverse la vie avec des faux-cils et les ongles vernis en vert. Légère et frivole, adorablement amorale, elle tombe amoureuse d'un jeune écrivain britannique homosexuel, Brian (Michael York), qui partage la même pension de famille et qui donne des leçons d'anglais pour vivre. Tous les deux sont séduits par un aristocrate fortuné, Maximilian (Helmut Griem), alors que Natalia Landauer (Marisa Berenson), jeune héritière juive tombe sous le charme de Fritz, un chasseur de dot attendrissant qui garde le silence sur ses origines. Le bonheur et surtout l'insouciance seront rattrapés par l'ombre menaçante qui commence à obscurcir le ciel de l'Histoire.

Qui aurait pu imaginer que le Berlin pré-hitlérien des années 30 puisse servir de sujet à une comédie musicale filmée ? En adaptant le célèbre livre de Christopher Isherwood « Adieu à Berlin », Bob Fosse osa sauter le pas et non content de cela, il n'hésita pas ainsi à aborder les rivages d'un terrain qui jusqu'alors était réservé à un cinéma bien délimité et à ses habituelles réflexions politiques. Ou comment mettre à la portée du grand public une analyse subtile d'un des plus tristes épisodes de notre Histoire ?

Avec : Liza Minelli, Michael York, Helmut Griem, Joel Grey…durée : 128 minutes

12h30 : Restau - Jardin du festival - Barat

16h00 : Les Baratineurs - Lectures théâtralisées - NTB - Nouveau Théâtre de Barat

Lecture / Théâtre

L'homme à la barbe blanche d'après « Maîtres anciens, comédie » de Thomas Bernhardt. Traduit de l'allemand par Gilberte Lambrichs - Edition NRF - Gallimard (1988 pour la traduction)

Maîtres anciens est un récit de Thomas Bernhard publié en 1985 aux éditions Surkhamp de Francfort.

Depuis plus de trente ans, Reger a l'habitude de venir tous les deux jours s'asseoir sur la banquette de la salle Bordone au Musée d'Art Ancien de Vienne.

Il reste là toute la matinée devant un portrait peint par Le Tintoret : L'Homme à la barbe blanche.

Le narrateur, Atzbacher, vient souvent le retrouver pour passer un moment avec lui et l'écouter discourir sur l'art et la vie.

Reger est un vieux Viennois, rentier, qui écrit régulièrement des articles musicaux pour le Times.

Au fur et à mesure du récit, Atzbacher nous fait pénétrer au cœur de la pensée de ce vieil homme, partagé entre sa passion et sa haine de l'Autriche et des Autrichiens, et nous restitue ses réflexions sur la littérature, la peinture, la musique, les rapports qu'entretiennent les artistes à l'état, les professeurs, l'amour, l'enfance, la mort.

A travers la figure de ce « misanthrope humaniste », Thomas Bernhard nous livre une sorte d'autoportrait mélancolique et pudique, et la féroce description d'une civilisation en décomposition.

Mise en lecture : Laurent Ogée. Interprétation : Philippe Bussière

✜ 19h30 : Restau - Jardin du festival - Barat

21h30 : Les Baratineurs - Lectures théâtralisées - NTB - Nouveau Théâtre de Barat

Lecture / Théâtre

Cabaret de Karl Valentin d'après « Le Grand Feu d'Artifice et autres sketches », « Vols en Piqué dans la Salle et autres textes », « La sortie au théâtre et autres textes » de Karl Valentin. Editions THEATRALES Traduction Jean-Louis Besson et Jean Jourdheuil.

Lectures à deux voix, celles de Karl Valentin (Jean-Marc Brisset) et Liesl Karlstadt (Nathalie Andrès) de « Dispute avec des mots aimables », « Lora », « Le journal d'hier » « La Souris », « Scène à la gare » et « La sortie au théâtre ».

Pendant plus de vingt ans Karl Valentin et Liesl Karslstad feront rire le public des cabarets munichois avec leurs sketches absurdes burlesques et loufoques sur la noirceur de la condition humaine.

Lui est grand, maigre et lymphatique, elle, est petite, rondouillarde et fébrile et ils utilisent ce contraste comme ressort comique.

A l'exact opposé Nathalie Andrès, grande et mince et Jean-Marc Brisset, petit et rond, reprennent quelques sketches choisis de ce couple de clowns qui justement parlent du couple.

Karl Valentin aime les digressions, les ruptures et le jeu ; alors plutôt qu'une succession de sketches sur les humeurs qui traversent un couple, nous présenterons un montage dont le fil conducteur est « La Sortie au théâtre » une petite pièce dans laquelle le public suit un couple qui a toutes les peines du monde à se préparer pour aller au théâtre.

Cette pièce se présente comme un enchainement de moments burlesques sans grands liens les uns avec les autres sinon celui du temps qui file et du retard qui s'accumule.

A la manière de flash-back qui viendront s'intercaler entre les différents moments forts de « La sortie au théâtre », nous découvrirons d'autres moments de la vie de notre couple, entre amour, rencontre et déchirement. Deux plans pour suivre cette histoire.

Au fond de la scène, l'appartement de « La sortie au théâtre » où les spectateurs, à travers les rideaux de deux fenêtres allumées, suivront les silhouettes expressionnistes de notre couple et les entendront se préparer en se disputant ; et devant la façade de l'appartement, une petite scène de cabaret pour suivre en noir et blanc dans une lumière contrastée les moments dérisoires et grotesques de nos clowns du quotidien.

Adaptation & Mise en lecture : Jean-Marc Brisset. Interprétation : Nathalie Andrès & Jean-Marc Brisset.

Source : message reçu le 29 juin 20h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir